Interview : Niji no Conquistador

Facebooktwittergoogle_plusmail

Niji no Conquistador (虹のコンキスタドール)Les Niji no Conquistador ont participé à Japan Expo 2017 à Paris Nord Villepinte, en France, en juillet.

Le groupe d’idols a enchanté le public au cours de lives pleins d’énergie sur la scène du festival.

Découvrez notre interview avec les membres des NijiCon.

Pourriez-vous vous présenter ?

– Nous sommes les NijiCon ! Enchantées !
– YA : Je m’appelle Yamato Ao. J’ai 15 ans.
– ON : Je suis Okumura Nonoka. J’ai 16 ans.
– TM : Je suis Tsurumi Moe. J’ai 20 ans.
– MK : Je m’appelle Matoba Karin. J’ai 16 ans.
– NM : Je m’appelle Nemoto Nagi. J’ai 18 ans.
– NA : Je suis Nakamura Akari. J’ai 19 ans.

Quel est le concept des Niji no Conquistador ?

– YA : Nous ne sommes pas uniquement des idols qui sont ici pour chanter. Nous sommes réparties dans 4 équipes ayant aussi des activités différentes telles que le doublage de voix pour anime, le cosplay, le dessin d’illustrations, et la chorégraphie.

Japan Expo est un festival regroupant la plupart de ces thèmes. Quels sont vos favoris parmi eux ?

– MK : Nous sommes toutes otaku. Nous avons visité le festival et nous avons été très excitées par ce que nous avons vu.

Quel est la signification du nom du groupe Niji no Conquistador ?

– TM : Le mot « niji » signifie « arc-en-ciel » en japonais, mais cela veut aussi dire 2D. Puis « conquistador » est un mot d’origine espagnol qui représente le fait que nous aimerions conquérir le monde des idols. L’arc-en-ciel représente en quelque sorte le pont entre ces deux éléments.

Si chaque membre devait se définir en quelques mots, quels seraient-il ?

– MK : La danse et les NijiCon en tant qu’idol sont toute ma vie en ce moment. Ces deux choses sont les plus importantes pour moi.
– ON : J’adore les idols depuis que je suis toute petite. Maintenant je vis vraiment un rêve. J’aime aussi manger les petits gâteaux de riz japonais.
– TM : Je suis une otaku fan des anime et des mangas. Et j’adore la nourriture, je mange tout le temps.
– NM : J’adore dessiner et réaliser des illustrations. J’ai rejoint les Niji no Conquistador suite à une grande audition sur Pixiv. J’aime aussi le monde des gravure idols et je poursuis cette activité en parallèle au Japon.
– YA : Je suis drôle et je suis aussi la plus jeune membre des NijiCon. Donc on me dit souvent que je suis une enfant, et c’est vrai que j’ai ce caractère.
– NA : Ce que je préfère, ce sont la danse classique et le ballet. J’adore aussi les jeux vidéos. En me baladant à Japan Expo, je continue aussi de jouer tout le temps.

Pourriez-vous dire quelques mots à propos du single Kimi wa Mujakina Natsu no Joou ~This Summer Girl Is an Innocent Mistress~ / Jump! / Natsu no Yo wa Mijika Sugiru Kedo… ?

– MK : Le thème de ce single est l’été. Il comporte une triple face A. Le clip vidéo est un peu différent par rapport à ce que nous avons fait précédemment. Il a été tourné à Guam.

Vous interprétez les rôles principaux dans le film Saint Zombie Jogakuin sorti en mai dernier. Qu’avez-vous pensé de cette expérience ?

– MK : C’était une expérience très intéressante. C’était tout nouveau pour nous. Le tournage s’est déroulé dans une très bonne ambiance. A la fin, on ne sait pas trop si l’histoire va continuer ou pas. Nous adorerions jouer dans la suite du film s’il y en a une.

Question pour Nemoto Nagi : Vous avez remporté le concours Sakidol Ace Survival Season 5 réservé aux gravure idols l’an dernier. Quelle a été votre réaction lors de cette victoire ?

– NM : J’étais super heureuse d’avoir gagné. Je n’était pas très confiante en moi avant. Ce succès m’a donné plus de confiance. Les autres membres des NijiCon m’ont beaucoup soutenue.

Cette année Matoba Karin participe aussi à ce concours. Quelles sont vos ambitions ?

– MK : J’aimerais bien gagner évidemment. Mais ce sera difficile, et je vais continuer mes activités en tant que membre du groupe.

Quel est votre meilleur souvenir depuis les débuts des Niji no Conquistador ?

– MK : En janvier dernier, nous avons organisé un one-man live. C’était la première fois qu’il y avait autant de monde à l’un de nos concerts. Nous étions vraiment surprises. C’était l’un de nos meilleurs souvenirs car nous étions aussi dehors en train de distribuer des affiches, et nous ne nous attendions pas à ce l’événement soit presque complet.

Pourriez-vous dire quelques mots à propos de votre photobook Rainbow Island ?

– MK : Il s’agit du premier photobook des NijiCon. Les photos ont été prises à Guam. Ce qui est intéressant, c’est que l’atmosphère y est naturelle et pas superficielle. Nous avons apprécié chaque instant. Cela se ressent sur les images.

Qu’avez-vous pensé de l’accueil des fans français à Japan Expo ?

– MK : Nous étions très étonnées. Je pense que la plupart des fans avait déjà regardé nos vidéos sur YouTube, donc ils connaissaient les réponses à donner lors des concerts et les chorégraphies. Nous ne nous attendions pas du tout à ça. Nous avons pu en rencontrer certains lors des séances de dédicaces, et ils étaient tous très gentils. C’était super.

Vous vous êtes déjà produites en live dans plusieurs pays (Thaïlande, Canada, Singapour, Taïwan). Avez-vous remarqué des différences au niveau du public ?

– NM : C’est ici que l’accueil a été le plus chaleureux pour le moment. Les gens sont vraiment super sympas.

Avez-vous un message pour vos fans étrangers ?

– TM : J’étais déjà venue à Japan Expo il y a 2 ans, mais en solo, pas en temps que membre des Niji no Conquistador. J’ai pu constater la différence. Cette année, des fans nous attendaient même à l’aéroport. Nous étions vraiment étonnées. Nous aimerions continuer à venir ici, nous faire connaître pour pouvoir faire plus de lives ici. Continuez à nous suivre s’il vous plaît !

Avez-vous eu l’occasion de visiter Paris au cours de votre séjour ?

– MK : Oui, nous sommes allées dans Paris. Quand on regarde les photos des endroits touristiques, ce n’est pas forcément pareil dans la réalité. Mais là, partout où nous sommes allées, c’était comme sur les cartes postales. J’étais émerveillée et j’avais un peu l’impression d’être comme dans Disneyland.

Quels conseils donneriez-vous à une jeune fille qui souhaiterait devenir idol ?

– MK : Il faut bien sûr aimer le monde des idols. Il faut être forte et avoir beaucoup de volonté. C’est très important.

Qu’est-ce qui vous plaît particulièrement dans ce monde ?

– OA : Nous adorons nous produire en live.

Dans quels pays souhaiteriez-vous aller dans le futur ?

– TM : En Espagne et en Russie.
– MK : En Finlande.
– NM : En Italie.
– YA : En Antarctique pour faire un concert sur la glace.

Niji no Conquistador (虹のコンキスタドール)

Facebooktwittergoogle_plusmail

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*