Interview : Yuigadokuson

Yuigadokuson (ユイガドクソン)Vainqueurs du concours Tokyo Candoll, les Yuigadokuson ont eu l’opportunité d’être présentes à Japan Expo 2016 à Paris Nord Villepinte en France.

Au cours d’une conférence de presse, les filles ont abordé divers sujets concernant leur carrière, leurs envies, leurs personnalités, les idols…

Découvrez cette longue interview des membres des Yuigadokuson.

Pourriez-vous vous présenter ?

– Tokotsume Sakura : Je suis Sakura.
– Miyagi Nonami : Je suis Nonnon.
– Kido Yuho : Je suis Yuho.
– Iwasaki Mai : Je suis Mai, la leader.

Vous avez eu la possibilité de venir en France grâce au concours Tokyo Candoll. Y avez-vous participé juste dans ce but ou pour une autre raison ?

Iwasaki Mai (岩崎舞) - Yuigadokuson (ユイガドクソン)

– Iwasaki Mai : Nous savions que Tokyo Candoll était lié à Japan Expo, donc c’était notre objectif. Nous avons fait de notre mieux pour venir en France à Paris. En plus, c’est la première fois que notre groupe se produit à l’étranger.

Quel est le concept des Yuigadokuson ?

– Miyagi Nonami : Le nom Yuigadokuson signifie que « soi-même est inchangeable ». Il faut s’apprécier soi-même, c’est aussi le message.

Qu’avez-vous pensé de votre live à Japan Expo ?

– Kido Yuho : C’était la première fois que nous jouions sur une scène aussi grande. Le public français était très chaleureux, donc je me suis bien amusée.
– Tokotsume Sakura : J’étais surtout contente de voir la réaction du public qui augmentait au fur et à mesure. C’était très encourageant.
– Iwasaki Mai : Au départ, j’étais stressée à l’idée de jouer sur une scène aussi importante. Mais les gens, qui ne connaissent peut-être pas les chansons des Yuigadokuson, s’amusaient en dansant et en chantant avec nous. Cela m’a plu, donc j’aimerais revenir à Japan Expo l’année prochaine.
– Miyagi Nonami : Malheureusement, aucune membre ne parle français. Nous avons cependant pu échanger avec le public par les gestes et les sentiments. A la fin, tout le monde était uni et l’ambiance était magnifique.

Quels sont vos impressions sur cette première expérience en France et donc à l’étranger ?

– Kido Yuho : Nous n’avons pas encore eu l’occasion de visiter Paris. Mais nous avons pris le train et nous nous sommes promenées autour de l’hôtel. Les paysages sont très beaux en France. Les journées semblent plus longues qu’au Japon. Le soleil se couche plus tard ici.

Parmi votre répertoire, quelle est votre chanson préférée ?

Tokotsume Sakura (床爪さくら) - Yuigadokuson (ユイガドクソン)– Tokotsume Sakura : C’est notre dernier single qui s’appelle Try! Try! Try!. C’est l’histoire d’une jeune fille très jolie qui se donne à fond pour son amour. On peut comprendre le sentiment de cette jeune fille. La musique est aussi faite pour que tout le monde puisse participer en live.
– Iwasaki Mai : Pour moi c’est Shuwa Summer. Avec les kanjis japonais, le titre s’écrit 泡夏. Ces idéogrammes signifient « bulle de l’été ». Ca a été la première chanson que nous avons interprété ici sur la scène Karasu. Le thème est « matsuri » qui est la fête traditionnelle au Japon. A certains moments, nous disons « wasshoi! » et j’aime bien quand le public reprend ce mot en concert.
– Kido Yuho : Ma préférée est Star Shine. C’est la première chanson originale de notre groupe. Le style est différent. Yuigadokuson est un groupe d’idols, mais en même temps c’est aussi un groupe de danse et de chant. Ce titre met en avant l’harmonie et les points forts de chaque membre.
– Miyagi Nonami : Je préfère Run. C’est sur ce morceau que j’ai chanté pour la première fois. Cette chanson est dynamique, elle donne de la force à celui qui écoute et celui qui chante. Voilà pourquoi je l’apprécie vraiment.

Quels sont vos prochains projets pour le futur ?

– Iwasaki Mai : Yuigadokuson est un groupe jeune, qui a été créé il y a un an et demi. Actuellement, notre objectif est de nous faire connaître de beaucoup de gens. Nous aimerions aussi aller à l’étranger comme ici à Japan Expo. Nous travaillons beaucoup là-dessus.

Quelles sont les qualités que chacune apprécie chez les autres membres du groupe ?

Kido Yuho (木戸優歩) - Yuigadokuson (ユイガドクソン)– Kido Yuho : Sakura est la seule qui a les cheveux courts et qui ne les a pas teints. Elle est mignonne. Elle est sévère avec elle-même. Sur la scène, elle essaie de discuter en anglais avec le public car elle fait plus d’efforts que les autres. Elle n’est pas la leader, mais on s’apprécie beaucoup.
– Tokotsume Sakura : Maine est la plus âgée du groupe. De temps en temps, elle fait des choses un peu stupides, mais elle tire le groupe vers le haut. Elle est quelqu’un de caractère.
– Iwasaki Mai : Nonnon est quelqu’un de réservé, qui a un peu de mal vis-à-vis des gens qu’elle ne connaît pas. Mais, en même temps, elle pense beaucoup à chaque membre du groupe. C’est quelqu’un de très gentil.
– Miyagi Nonami : Yuho joue le rôle de pont entre le groupe et le public. Elle est courageuse, et elle fait beaucoup d’efforts pour la danse. Sa qualité est d’être franche.

De manière plus générale, quel est le point fort des Yuigadokuson qui vous a permis de gagner le concours Tokyo Candoll, et qui pourrait vous apporter le succès ?

– Kido Yuho : C’était la première fois que nous participions à un événement de ce type consistant à affronter d’autres idols.
– Iwasaki Mai : Notre force est de pouvoir être réunies.
– Kido Yuho : Grâce à cette qualité, nous avons pu arriver au sommet.

Pourquoi avez-vous décidé de devenir idols ? Avez-vous été influencées par certains artistes en particulier ?

Miyagi Nonami (宮城乃奈実) - Yuigadokuson (ユイガドクソン)– Miyagi Nonami : La première personne qui m’a influencée était ma soeur aînée. Elle suivait des cours de danse et de chant. Quand j’étais petite, je l’imitais. Ensuite, j’ai commencé à aimer les Morning Musume et le Hello! Project. J’ai commencé à travailler là-dessus. Finalement, mon envie de devenir une idol s’est concrétisée.
– Iwasaki Mai : Dès l’âge de 3 ans, j’ai suivi des cours de danse et de chant. Au départ, c’était parce que ma mère et ma grand-mère avaient beaucoup d’admiration pour cet univers. Puis, j’ai vu des idols qui donnent de la force et de l’espoir au public, et je me suis dit que je voulais faire la même chose.
– Tokotsume Sakura : J’ai commencé après avoir été recrutée lorsque j’avais 13 ans. En travaillant, j’ai apprécié le contact avec le public et le staff. Je m’amuse beaucoup, c’est motivant, et c’est pourquoi je continue.
– Kido Yuho : J’ai aussi été recrutée quand j’avais 13 ans. Avant, j’avais effectué plusieurs activités, comme le tennis par exemple, mais ça n’avait pas duré. Dès que j’ai commencé à travailler comme idol, ça m’a encouragé grâce au public. Et je continuerai toujours tant que le public sera là.

Avez-vous un messages pour les fans qui vous ont découvert à Japan Expo ?

– Kido Yuho : Nous ne sommes pas très connues au Japon, mais ici le public nous a remercié d’être présentes. Cette chaleur m’a beaucoup touché. Merci à vous.
– Tokotsume Sakura : J’étais très contente de voir le public. Malheureusement, nous ne parlons pas la même langue. Nous savons seulement dire « merci » en français, mais nous avons tout de même réussi à échanger avec les gens. Merci pour cela.
– Iwasaki Mai : J’ai apprécié l’accueil chaleureux du public français. Je veux continuer à travailler en gardant ce bon souvenir.
– Miyagi Nonami : Pour la première fois, nous avons joué dans un pays étranger. Les gens nous ont félicité pour notre succès à Tokyo Candoll et nous ont remercié d’être venus à Japan Expo. Je veux vraiment revenir en France, et je continuerai à travailler pour réaliser cet objectif.

Quels sont vos hobbys ?

– Tokotsume Sakura : Mon loisir est la photographie. En France, tout ce qu’on capte est très beau. C’est motivant et je continuerai.
– Kido Yuho : J’aime aller au café et y manger des pâtisseries. Je vais dans plusieurs boutiques pour apprécier leurs spécialités. En France il y a sûrement beaucoup de bons cafés, donc je vais aller en découvrir.
– Iwasaki Mai : J’adore danser et chanter. Avant, j’allais au karaoke 4 fois par semaine par exemple. J’écoute aussi de la musique et je vais assister aux lives d’autres artistes.
– Miyagi Nonami : Je suis une fan de Kamen Rider et de Pretty Cure. Ces héros sont actuellement à la mode, et je les aime beaucoup.

Après votre retour au Japon, qu’est ce qui va changer pour vous ?

– Kido Yuho : Nous espérons que les fans japonais nous attendront à l’aéroport de Narita.
– Iwasaki Mai : Plus sérieusement, la scène Karasu de Japan Expo est la plus grande sur laquelle je suis montée depuis le début de ma carrière.
– Miyagi Nonami : Quand je serai rentrée au Japon, je garderai cette motivation pour revivre la même chose.

Qu’est-ce que cela vous fait de venir à Japan Expo après de célèbres groupes d’idols tels que les Morning Musume et les AKB48 qui ont participé il y a quelques années ?

– Tokotsume Sakura : Les AKB48 et les Morning Musume sont les groupe d’idols les plus populaires au Japon. Nous sommes très fières de leur succéder ici au festival. Lorsque nous rentrerons, nous travaillerons en espérant les battre un jour.

Quel est votre meilleur souvenir depuis la création des Yuigadokuson ?

– Iwasaki Mai : C’est évidemment Japan Expo ! Nous avons vraiment travaillé dans ce but. Nous réalisons un rêve. Il faut continuer sur cette voie pour nous améliorer.

Qu’avez-vous ressenti la première fois que vous avez vu l’une de vos chansons diffusée sur Tokyo MX ?

– Tokotsume Sakura : C’était la première fois que nous faisions une chanson pour une émission TV. Beaucoup de gens nous ont connu grâce à celle-ci. Nous attendons maintenant que ces gens viennent nous voir en vrai.
– Iwasaki Mai : Nous avons pensé « oh, c’est vraiment vrai ! ».

Par ailleurs, 2 clips vidéos des Yuigadokuson (Star Shine and Wow, La La La!) passent sur la chaîne Nolife en France.

– Nous ne le savions pas. Nous en sommes heureuses. Merci.

Comment expliquez-vous la popularité du phénomène idol au Japon ?

– Iwasaki Mai : Le phénomène est vraiment important. Par conséquent, il y a beaucoup d’idols et la lutte est acharnée.
– Miyagi Nonami : Mais, en même temps, nous ne sommes pas ennemies mais amies. Nous pouvons nous améliorer en nous battant.

En dehors de la musique, avez-vous d’autres activités ?

– Miyagi Nonami : Je suis fan de Sailor Moon.
– Kido Yuho : J’aime l’actrice Nagasawa Masami. Quand j’étais petite, je l’imitais, j’essayais d’avoir la même coiffure.
– Tokotsume Sakura : Je suis fan de Kichise Michiko. Cette actrice est l’image de la femme idéale pour moi.
– Iwasaki Mai : J’adore la musique. Mes artistes préférés sont BoA, Shimizu Shota et Misia.

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

– Tokotsume Sakura : C’est une question difficile… Nous ferons une tournée mondiale !

En participant au concours Tokyo Candoll, vous êtes-vous fait des amies parmi les autres groupe d’idols ?

– Tokotsume Sakura : Nous avons affronté les Necronomidol au 1er tour et en demi-finale. Nous avons sympathisé avec les membres, et nous avons gardé contact avec elles.
– Kido Yuho : Dans le concours, malgré leur élimination, les différentes idols venaient encourager les autres participants.

Pendant votre live, vous avez fait plusieurs gestes pour inciter le public à participer. Appréciez-vous ce genre d’interactions ?

– Tokotsume Sakura : Nous voulons que les gens participent, et que nous nous améliorions ensemble. Donc nous utilisons des gestes simples pour que tout le monde puisse suivre. Nous voulons créer un lien.

Quels conseils donneriez-vous à une jeune fille qui souhaiterait devenir idol ?

– Iwasaki Mai : Je ne sais pas si j’ai le droit de le dire… Il ne faut pas abandonner ses rêves. Nous sommes en train de réaliser le nôtre. Le plus important est de faire quelque chose que l’on aime vraiment. Je commence à prendre de l’âge, mais il faut toujours avoir à l’esprit de courir derrière son rêve.

Si vous n’êtiez pas devenues idols, qu’auriez-vous aimé faire ?

– Kido Yuho : J’étudiais le Droit à l’Université, donc je serais avocate.
– Tokotsume Sakura : J’aime manger, alors j’ai énormément peur…
– Iwasaki Mai : Je serai peut-être devenue une gyaru. J’adore aussi les enfants, donc ça m’aurait intéressé d’être institutrice.
– Miyagi Nonami : Je suis originaire de Okinawa. Si je n’étais pas devenue une idol, je n’aurais pas quitté cette île pour déménager à Tokyo. Je jouerais encore du golf.

Aimeriez-vous donner un concert dans un pays en particulier ?

– Tokotsume Sakura : Aux Etats-Unis.
– Iwasaki Mai : En Australie, pour voir les animaux et la nature.
– Kido Yuho : J’adore Harry Potter, donc pourquoi pas en Angleterre.
– Miyagi Nonami : Je n’aime pas le froid, alors Singapour car il y fait chaud.

Si chaque membre devait se décrire elle-même en un mot, quel serait-il ?

– Kido Yuho : Kawaii. Mignonne.
– Tokotsume Sakura : Pas sérieuse.
– Iwasaki Mai : Responsable.
– Miyagi Nonami : Gros bébé. Je suis venue en France avec mon doudou.

Nous souhaitons aux Yuigadokuson bonne chance pour la suite de leur carrière.

Yuigadokuson (ユイガドクソン)

Iwasaki Mai (岩崎舞) - Yuigadokuson (ユイガドクソン)

Iwasaki Mai (岩崎舞)

Tokotsume Sakura (床爪さくら) - Yuigadokuson (ユイガドクソン)

Tokotsume Sakura (床爪さくら)

Kido Yuho (木戸優歩) - Yuigadokuson (ユイガドクソン)

Kido Yuho (木戸優歩)

Miyagi Nonami (宮城乃奈実) - Yuigadokuson (ユイガドクソン)

Miyagi Nonami (宮城乃奈実)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*